Que faire en cas de piqûre de tique ?

Le beau temps est favorable aux diverses sorties et randonnées dans les espaces vers, en famille ou entre amis. Cependant, une petite bestiole pourrait venir gaspiller ce doux moment passé avec vos proches : il s’agit de la tique. Parce que cette bête fait partie de celles porteuses de la maladie de Lyme, qui peut affecter les articulations ainsi que le système nerveux, en vue d’éviter l’infection en cas de piqûre, il faut agir à la hâte. Voici tout ce qu’il faut en cas d’urgence.

Commencez par déloger les tiques

Après une promenade en forêt ou dans un parc, la première des choses à effectuer c’est d’examiner qu’aucune tique n’est fixée sur vous. Pour la retirer, il est recommandé de le faire le plus rapidement possible (notamment sa tête), en vue d’éviter une quelconque infection.

Inspectez avec minutie tout votre corps afin de trouver les éventuelles autres tiques. Pour cela, pensez à bien regarder les plis de vos genoux, vos aisselles, votre cuir chevelu et même les organes génitaux. Notez que pour transmettre la maladie de Lyme, la tique doit directement vous piquer. Votre animal de compagnie, lui, ne peut pas vous transmettre cette affection.

En cas de piqûre, voici comment vous devez procéder

En cas de piqûre de tique, dans l’objectif de bien retirer l’insecte, vous avez deux solutions. La première consiste à l’agripper au plus près de votre peau et à le tracter délicatement, mais fermement, à l’aide d’un tire-pique (que vous pourrez trouver en vente en pharmacie). Réalisez des mouvements circulaires pour éviter de briser l’appareil buccal de la petite bête.

La seconde solution consiste à empoigner la tête de l’insecte au ras de la peau, après avoir désinfecté une pince à épiler. Tâchez, pour cela d’enlever la tique entière, sans appuyer l’abdomen, en vue d’éviter l’expulsion de bactéries. Finissez l’opération en bien assainissant la piqûre de tique à l’aide d’alcool modifié ou encore d’un antiseptique.

Comment reconnaître si vous êtes contaminé ?

La maladie de Lyme se manifeste dans les 3 à 30 jours qui suivent la piqûre de tique. C’est la raison pour laquelle il faut être vigilant durant les promenades en forêt ou dans un parc. En cas de contamination, une plaque rougeâtre inflammatoire se présente autour du point de la piqûre et se déploie graduellement. Il s’agit de l’érythème migrant. Une fièvre peut accompagner ce dernier.

En cas de doute, n’hésitez pas à informer votre médecin traitant étant donné qu’il s’agit d’un symptôme de l’affection. Notez, par ailleurs, qu’une petite plaque rougeâtre peut apparaitre dans les 24 heures qui suivent la lésion. Il s’agit d’une réaction causée par la salive de l’insecte, mais qui ne veut pas obligatoirement dire que vous avez été contaminé par une piqûre.

Comment éradiquer naturellement les puces ?
Top 3 des remèdes de grand-mère pour venir à bout des parasites